Notre histoire

L’École des Grands-Vents, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a ouvert ses portes en 2004. Ses locaux sont partie intégrante du Centre scolaire et communautaire des Grands-Vents, qui accueille également plusieurs organismes communautaires francophones.

L’enseignement en français langue première à Saint-Jean débute en 1990, après de de nombreuses pressions déployées par la communauté francophone de la région. Les cours sont d’abord donnés dans le sous-sol de l’école Saint-Patrick du Eastern School District.  Cet édifice de la rue Merrymeeting a, depuis, été démoli.

En 1998, les classes déménagent dans un autre édifice de la rue Merrymeeting loué à l’Église des Adventistes du 7e jour de Terre-Neuve-et-Labrador/Seven Days Adventist Church of Newfoundland and Labrador. En septembre 2001, quelques jours après le début de l’année scolaire, l’ouragan Gabrielle provoque  les pires inondations des 100 dernières années à Saint-Jean. L’École française, comme on l’appelle maintenant, est frappée de plein fouet par la catastrophe. Son sous-sol  est rempli d’eau. Plusieurs élèves la quittent dans les jours qui suivent et parmi ceux qui restent, certains suivront leurs cours dans les bureaux administratifs du CSFP.  Un nouveau déménagement s’impose.

À la rentrée de septembre 2002, l’École française est relocalisé sur The Boulevard, dans un immeuble appartenant à l’Institut canadien pour les aveugles/Canadian Institute for the Blinds et voisin de son siège social.

L’inauguration de l’École des Grands-Vents, en 2004, marque donc la fin de l’itinérance de l’enseignement en français langue première dans la région de la Capitale de la province.

To view this page in English, click here.